En Europe, le sport est reconnu en tant que facteur d’insertion sociale et les pratiques sportives sont des supports essentiels de la vie sociale, sources d’engagement et d’épanouissement personnel. Elles peuvent donc constituer des supports éducatifs à part entière. Le livre blanc de la commission européenne, dont les priorités sont reprises dans le traité de Lisbonne du 1er décembre 2009, incite les États membres à intégrer les pratiques sportives dans les politiques menées en matière d’éducation, de santé publique et de cohésion sociale.

Dans le même esprit en France, le Code du sport (L. 100-1) identifie « les Activités physiques et sportives comme un élément important de l’éducation, de la culture, de l’intégration et de la vie sociale ». Cet objectif s’inscrit dans les orientations des politiques des ministères sociaux qui sont mises en oeuvre dans les DRJSCS, DDCS ou DDCSPP.

Le Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, adopté lors du Comité interministériel de lutte contre les exclusions du 21 janvier 2013 intègre par ailleurs une mesure spécifique visant à faciliter « l’accès aux sports et aux loisirs », partie-prenante d’une démarche qui ambitionne plus largement de favoriser l’accès aux droits des publics les plus vulnérables ou engagés dans un processus d’insertion.

fo-hamon2En visant la promotion d’une offre d’APS adaptée vers les personnes vulnérables ou engagées dans un processus d’insertion, ce guide s’intéresse à une des priorités de nos administrations : la lutte contre les inégalités sociales en utilisant les Activités physiques et sportives (APS) comme un outil favorisant le lien social et le « vivre ensemble ».

Il est essentiel, à chaque échelon territorial, d’accompagner au plan technique et pédagogique les structures qui développent (ou pourraient développer) des actions visant à favoriser l’accès aux pratiques sportives de ces publics.Cet accompagnement doit permettre d’encourager une démarche éducative et sociale construite en partenariat avec l’ensemble des acteurs locaux.

C’est pour répondre aux problématiques spécifiques rencontrées dans la prise en compte des personnes vulnérables ou engagées dans un processus d’insertion dans le champ sportif que ce guide a été élaboré. Il vise en premier lieu à mobiliser les agents des différents pôles d’activités de nos services déconcentrés. Souhaitons qu’il favorise la création de synergies positives et l’interconnexion d’enjeux propres à nos différentes politiques publiques.