La structure porteuse de l’animation sportive

La structure porteuse du projet d’animation sportive devra veiller particulièrement au profil du poste de l’intervenant sportif.
Celui-ci bénéficiera d’une solide expérience dans l’encadrement des APS de publics variés et spécifiques. Il fera notamment preuve d’importantes facultés d’adaptation, d’écoute et de compréhension. Il saura, par exemple, prendre en compte la santé physique et psychologique des pratiquants (fatigabilité rapide, trouble de l’attention, image de soi à reconstruire).
Enfin, compte tenu du nombre d’acteurs impliqués dans le projet, de leurs diversités, du nécessaire engagement continu du public, l’intervenant doit avoir des capacités de coordination de projet intégrant les phases administratives et les phases de gestion associées : lien

L’intervenant sportif est en effet la clé de voûte du succès d’un projet d’inclusion sociale par la pratique des APS avec l’appui permanent des équipes de travailleurs sociaux. Il ne doit cependant pas se substituer à ces derniers qui sont des appuis permanents et avec lesquels il constitue une équipe éducative complémentaire.
Animateur/modérateur auprès du public, il joue un rôle primordial dans la mise en oeuvre du projet et les liens interactifs entre tous les acteurs : public – établissement – administrations DDCS/PP ou DJSCS – collectivités territoriales, associations. Son action ne se limite donc pas au seul face à face pédagogique. On estime à 50% le temps de travail organisationnel, relationnel et de coordination.

Grâce à la mise en activité physique des bénéficiaires dans une ambiance conviviale et ludique, il tisse un lien privilégié avec eux. Il installe, dans le temps, par l’écoute et le jeu, un climat de confiance. Certains messages d’hygiène, de santé et de motivation sont transmis au sein des séances. Le travail spécifique sur l’estime de soi peut s’y engager. Par sa proximité avec le public, en collaboration avec le travailleur social référent de la structure, l’intervenant sportif contribue à impulser la phase de ré/insertion sociale d’une personne.

Pour que la pratique d’APS s’inscrive dans le projet global de la structure d’accueil et pour éviter l’écueil d’une simple prestation de service, il est incontournable que le travail de l’intervenant sportif se fasse en synergie avec le travailleur social, référent de la structure d’accueil, sous couvert du directeur d’établissement.