creps-ARA
regional

CREPS Auvergne-Rhône-Alpes, Vallon-Pont-d’Arc

PORTEUR : CREPS AUVERGNE-RHÔNE-ALPES
PUBLICS : Jeunes de 16 à 25 ans en situation sociale difficile
FINALITÉ : Utiliser le sport en lien avec l’école pour resocialiser ces jeunes
PORTÉE TERRITORIALE : Régionale

Lien utile

RÉSUMÉ DU PROJET D'INCLUSION SOCIALE PAR LE SPORT

Un programme de sensibilisation aux métiers de l’animation et d’éducation à la santé par les sports de nature destiné aux jeunes s’organise depuis le mois d’octobre 2016, en partenariat avec la Mission Locale d’Aubenas.

A l’occasion de regroupements d’un jour par semaine pendant les trois premières semaines de l’accompagnement Garantie Jeunes, le public bénéficiaire, âgés de 16 à 25 ans en situation sociale difficile, est accueilli par le CREPS Rhône-Alpes à Vallon Pont d’Arc pour permettre, à travers la vie en collectivité et la pratique des sports de nature, de vivre des expériences favorables à leur remobilisation vers l’élaboration d’un parcours professionnel.

De plus, une seconde action, menée par l’antenne de Voiron, du CREPS Auvergne Rhône Alpes, en partenariat avec l’école de la 2nd chance, est de proposer une multitude de pratiques physiques, condensées sur deux journées, en direction de jeunes en situation sociale difficile.

D’autres actions sont actuellement en cours d’élaboration, et sont axées sur le même thème « inclusion sociale par le sport de pleine nature ».

DÉFINITION DE CETTE EXPÉRIENCE

  • Enrichissante,
  • forte en émotions,
  • déroutante pour certains jeunes

ORIGINALITÉ DE L'EXPÉRIENCE

La réponse est dans la parole des jeunes qui après avoir franchis les barrières de la peur et de l’appréhension se sentent revalorisés, fiers de ce qu’ils ont accomplis.

OBSTACLES RÉCURRENTS À LA MISE EN OEUVRE DU PROJET

  • Les financements des actions menées.
  • Le manque d’assiduité de certains jeunes qui ne vont pas au bout de leur engagement.

PISTES D’AMÉLIORATIONS DU PROJET

Arriver à mobiliser plus de jeunes sur des actions plus longues (2 à 4 jours) de manière à ce qu’ils soient totalement immergés dans la nature et coupés du monde qu’ils connaissent. Arriver à toucher tous les jeunes en « difficultés », surtout ceux qui se désistent au dernier moment.