CGFS
regional

Centro Gioventile di Formazione Sportiva (Italie, Prato)

PORTEUR : CGFS
PUBLICS : Jeunes issus de quartiers défavorisés
FINALITÉ : Utiliser le sport en lien avec l’école pour resocialiser ces jeunes
PORTÉE TERRITORIALE : Régionale

Lien utile

Notre expérience est unique car elle active des processus interpersonnels d’implication, d’enrichissement et d’échanges. Nous proposons aussi des outils novateurs dans l’approche de publics en difficulté. Enfin, nous activons des synergies afin de créer de nouveaux réseaux pour réaliser des objectifs communs.

RÉSUMÉ DU PROJET D'INCLUSION SOCIALE PAR LE SPORT

L’association CGFS détient une longue expérience dans les domaines de l’enseignement, la formation et l’inclusion sociale grâce à une large offre d’activités sportives qui permettent de mobiliser des enfants mais aussi des personnes et citoyens défavorisés. Le CGFS organise des événements pour impliquer, premièrement, des jeunes et leurs familles, afin de promouvoir des activités sportives non seulement lors des temps libres mais également en les reliant à leur quotidien à l’école. Pour réaliser ces objectifs, CGFS se fait le bras droit de la municipalité de Prato quant aux thèmes du sport et de l’inclusion sociale et organise différents événements, séminaires, mesures spécifiques et actions politiques. Ces actions sont des exemples de la manière dont la vision interculturelle est développée dans la région de Prato, à travers un processus d’intégration des différences dans la vie professionnelle, scolaire et la politique sociale

DÉFINITION DE CETTE EXPÉRIENCE

  • Incluant
  • formateur
  • réciproque

ORIGINALITÉ DE L'EXPÉRIENCE

Notre expérience est unique car elle active des processus interpersonnels d’implication, d’enrichissement et d’échanges. Nous proposons aussi des outils novateurs dans l’approche de publics en difficulté. Enfin, nous activons des synergies afin de créer de nouveaux réseaux pour réaliser des objectifs communs.

OBSTACLES RÉCURRENTS À LA MISE EN OEUVRE DU PROJET

En premier lieu, nous rencontrons des difficultés économiques et financières. Nous faisons également face aux des obstacles et barrières relatifs à la différence et l’inclusion de chacun. Enfin, nous déplorons le manque de législation spécifique et de régulation pour encourager le développement de projets d’inclusion sociale.

PISTES D’AMÉLIORATIONS DU PROJET

Nous aimerions développer une base de données des projets reliés à l’inclusion sociale par le sport, afin de mettre en commun des expériences, multiplier les échanges et réfléchir sur des stratégies communes. Nous voudrions avoir des encadrants (coachs, professeurs de sports, organisateurs de projets) avec une formation plus « éducationnelle-relationnelle ». Enfin nous recherchons l’amélioration de nos actions par l’obtention de ressources économiques plus solides pour permettre de maintenir les projets le plus longtemps possible.